Laetitia Verstraete

psychologue

« La plupart des souffrances, qu'elles soient personnelles ou professionnelles, s'ancrent dans l'histoire d'une vie. Il ne faut surtout pas les négliger mais au contraire découvrir ce qui réanime une telle douleur psychique.

Mon expérience en addictologie confirme qu'on s'accroche trop souvent au symptôme et à ses effets sans chercher les réelles origines de la dépendance. Mon travail de soin consiste justement à donner du sens aux symptômes en évitant de tomber dans le déni.

Il n'est pas rare que des coups de semonce (insomnie chronique, apathie grandissante, hyperphagie) soient révélateurs d'un stress plus profond. Quand il se présente à moi, le patient est à vif d'une souffrance. La verbalisation, l'écoute lors des séances permettront une mentalisation des émotions. Ce travail de longue haleine (introspection constructive) alerte, éveille et permet au patient d'accueillir la douleur psychologique pour mieux la gérer. »