Charte sanitaire : hygiène, prévention et protection COVID-19

Céline Picherot

sophrologue

La sophrologie permet d’aller puiser des ressources au plus profond de nous afin de gérer les difficultés rencontrées au quotidien. Dans la mesure où elle aborde l’émotionnel dans toutes ses acceptions, elle recouvre par nature un champ d’action aussi vaste que varié. L’arrivée d’un enfant, la perspective d’un examen scolaire ou encore une reconversion professionnelle n’ont rien en commun. En revanche, ces trois situations peuvent générer des émotions similaires comme du stress, une profonde solitude ou une perte insidieuse de confiance en soi.

Contrairement à la psychologie qui est dans l’analyse du « pourquoi », la sophrologie se concentre sur le « comment. » Comment reconnecter son corps et son esprit ? comment appréhender les défis de la vie ? comment se reprendre en main et atteindre un bien-être personnel ? La sophrologie creuse l’existentiel et travaille à réadapter le quotidien.

Après une première phase d’écoute et de dialogue qui scelle l’« alliance thérapeutique » entre les deux parties, commence la phase pratique à proprement parler. Celle-ci, qui est exclusivement verbale, repose essentiellement sur des exercices de visualisation, de respiration et de décontraction musculaire.

Je pense qu’il faut voir la sophrologie comme une porte d’entrée. Une étape libératoire qui permet de vivre son quotidien plus sereinement.

  • sophrologie
  • bien-être
  • écoute active
  • estime de soi